Royaume-Uni : Theresa May en difficulté après le Brexit

Theresa May est une personnalité importante de la vie politique anglaise. Née en plein milieu des années 1950, elle est le chef du parti des conservateurs et est nommée Premier Ministre de l’Angleterre en 2016. Elle exerce depuis cette fonction après avoir travaillé pour la banque d’Angleterre ainsi que pour diverses banques privées. Theresa May organisera moins d’un an après sa prise de fonction officielle des élections anticipées. Le parti perdra cependant la majorité absolue à l’assemblée. Theresa May est aussi considéré par un bon nombre de personnes comme étant une femme dotée d’un caractère impitoyable mais qui toutefois, s’adonne à ses tâches.

Une nouvelle retombée dans l’affaire du Brexit

Aux dernières nouvelles, Theresa May a une fois de plus essuyé une petite défaite face aux Lords britanniques. Le fait est que ces derniers ont en effet imposé un droit de veto sur l’accord final du Brexit. Autant dire que la décision aura un impact conséquent sur les négociations entre Londres et Bruxelles toujours actuellement en cours. Theresa May se retrouve en ce sens en difficulté. A noter que Madame le Premier Ministre a déjà un temps réussi à faire taire les contestations de quelques députés toujours partisans de l’appartenance à l’Europe.  

Les avantages du Brexit selon Theresa May

Malgré une discussion qui piétine entre Bruxelles et Londres, Theresa May espère toutefois arriver à un accord dans environ quatre mois. Il est cependant à savoir que l’Union Européenne continue encore de demander à l’Angleterre de renoncer à la décision et d’être davantage plus réaliste sur la situation. Theresa May pense à procéder à un vote final en ce qui concerne le Brexit bien que la suite reste encore jusqu’ici plus que flou. Une hausse du budget du service public a également été promise par cette dernière aux britanniques en cas de Brexit.